IMG_0367_long

Des exercices tout en douceur

Les personnes les plus gênées par leur mal de dos ont souvent une certaine appréhension à s’initier au Pilates par peur de réaliser des mouvements éprouvants qui pourraient renforcer leur douleur. Mais il s’agit au contraire d’une discipline qui privilégie la douceur et qui est basée sur des mouvements calmes, qui ne forcent absolument pas sur les muscles, et qui s’exécutent de surcroit à son propre rythme. Les exercices peuvent en effet être personnalisés par l’intervenant, l’essentiel étant de progresser en harmonie avec son corps et ses capacités.

La méthode Pilates est ainsi accessible à tous les âges et à toutes les formes physiques, preuve en est son adoption par les séniors qui sont de plus en plus nombreux à investir les cours et ateliers dédiés.

Une bonne posture, socle de la forme

La méthode Pilates a pour but principal d’améliorer la posture pour que le corps retrouve son équilibre. Ainsi, les maux de dos disparaissent et les mouvements quotidiens demandent moins d’effort, car le bassin est stable, les membres sont bien alignés et les forces qui s’exercent entre l’avant et l’arrière du corps s’ajustent. Une bonne posture est conditionnée par l’action de petits muscles situés notamment autour de la colonne vertébrale, dans la région pelvienne. Ces muscles profonds constituent le centre, le Powerhouse. Ils sont souvent « déprogrammés » avec la sédentarité et ne remplissent plus leur mission de maintien. La pratique du Pilates les « réveille », la colonne vertébrale se redresse, la taille est plus fine et le port de tête plus gracieux.

Un corps plus fort et plus souple pour prévenir les blessures de l’intérieur

Joseph Pilates disait de sa méthode qu’elle rendait les adeptes « forts comme une colonne grecque et souple comme un chat ». Avec une posture juste, les muscles exercent leur action dans des conditions idéales. La pratique régulière des exercices va rendre plus forts ceux qui en ont besoin et assouplir ceux qui sont trop raides. L’articulation de la hanche notamment est plus souple et les muscles profonds qui la protègent plus toniques. Les exercices utilisent la gravité ou des poids additionnels (ressorts sur les machines) ce qui aide à l’augmentation de la densité osseuse.

La pratique

Les séances sont basées sur un enchaînement d’exercices qui se pratiquent au sol sur un tapis, d’où le nom Matwork. Il y a 34 exercices que l’on exécute dans un ordre bien précis vu que chaque exercice prépare au suivant. Le nombre de répétition de chaque mouvement est limité et ces derniers peuvent être modifiés afin d’être accessibles aux débutants. D’autres exercices peuvent être effectués sur des machines spécifiques : le Reformer, la Cadillac, la Chair, le Barrel ou le Spine Corrector.. Ces appareils ont été inventés par Joseph Pilates afin d’adapter les exercices de Matwork aux personnes blessées. Ils ont été conçus pour aider au mouvement et pour faciliter l’acquisition des sensations.